Ajouter aux favoris
RSS
Jeudi 24 Avril 2014
Evaluation des risques d’un projet
Écrit par Jérôme MOREL   

Un projet est une mayonnaise souvent complexe. Les ingrédients sont nombreux. Si le tour de main reste généralement de la responsabilité du chef de projet, les intervenants sont multiples et leurs intérêts pas nécessairement convergents. Tout manager de projet confirmé vous le dira, quand l'avancement du projet est à 80%, il reste souvent en fait ... 80% du chemin à faire. Au fil de mes expériences, j'ai donc pris plusieurs habitudes :

  • Avant de démarrer, m'assurer que tout le monde partage une représentation semblable de ce qu'est un projet. Pour moi, on peut le décrire ainsi :
    gestionrisque
    • Un évènement déclencheur (parfois plusieurs) permet d'identifier un dysfonctionnement, un problème Un commanditaire (une personne ou un groupe de personnes) prend la décision d'améliorer les choses et déclenche le projet.
    • Le projet doit permettre d'atteindre des finalités (amélioration de, productivité accrue, etc ...) - Pour ce faire, des résultats attendus ont été identifiés (on espère en phase avec les finalités !)
    • Pour y parvenir, des moyens sont alloués et un processus, une démarche proposée
    • Les résultats servant les intérêts de bénéficiaires du projet et demandant, généralement à d'autres d'en devenir des utilisateurs (demandant régulièrement un accompagnement au changement)
  • Ce schéma montre que la nature d'un projet c'est le risque, plus exactement les risques. Certains facteurs n'échappent à personne : plus le projet est gros, à enjeux business élevés, plus on comprendra que son risque est élevé. D'autres risques sont plus diffus : la clarté des schémas de décision, l'innovation technique ou business. Ces facteurs n'ont surtout pas la même influence sur les différents intervenants. Quelques évaluations préalables au lancement du projet sont donc souvent très utiles. Au-delà des scores (niveau de risque global, risque par axe) et des différents indicateurs restitués par l'évaluation (points forts, points faibles ou de vigilances, points d'amélioration) - l'évaluation est avant tout un outil de dialogue. Elle permet aux différents intervenants de mesurer leurs « écarts de perception » sur une situation, de partager une vision globale tout en s'attachant à identifier les différences de représentation sur une situation et ainsi faciliter le dialogue et la cohésion des intervenant.

Pour quoi faire ?

Le questionnaire proposé est une « check list » de mesures des risques liés à un projet. Il peut s'adapter à chaque type d'organisation et de nature de projets (informatiques, marketing, évènementiel, ...).

Les objectifs sont principalement de :

  • Evaluer le niveau global de risque d'un projet (100% équivaut à un projet extrêmement risqué et 0% à un projet sans risque)
  • Evaluer les actions préventives à mettre en œuvre
  • Partager un référentiel d'analyse entre les différents intervenants du projet.

 

Le Questionnaire est constitué de 6 axes permettant d'évaluer les risques liés :

A. à la dimension du projet

B. aux difficultés techniques

C. au degré d'intégration du projet

D. au mode de configuration organisationnelle

E. à l'étendu du changement métier lié au projet

F. à la stabilité de l'équipe projet

 

Le Questionnaire comprend 30 points d'évaluation (critères). Ces critères, leurs pondérations et les réponses peuvent s'ajuster (ajout, suppression, modifications) en fonction de contexte (type d'organisation, nature des projets,...).


Comment l'utiliser ?

Ce questionnaire s'utilise :

  • avant le démarrage d'un projet pour analyser les risques et envisager des actions préventives qui diminueront les risques au départ : mettre en place un dispositif de coordination dédié au projet, réviser éventuellement le planning et ou la charge prévue, etc ...
  • en cours de projets, pour mettre en place des actions atténuant les risques : renforcer la communication autour du projet, surveiller les indicateurs de mesure des objectifs, renforcer la fonction de direction de projet, ...
  • en fin de projet, pour mieux comprendre son déroulement, préparer un bilan de projet et proposer des actions correctives de fonctionnement en interne ou avec un client.

 

N'hésitez donc pas à comparer vos impressions en faisant réaliser cette évaluation par un décideur, le chef de projet, les maitrises d'ouvrages, ...

 

Plusieurs risques appréciés ici peuvent susciter la formalisation d'autres questionnaires sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir et de publier quelques exemples :

  • Clarté des objectifs et Besoins clients (priorisation et couverture du besoin)
  • Choix techniques (évaluation des solutions)
  • Complexité et maturité du projet
  • Etc ...

 

En savoir plus ...

Testez le risque de votre projet en cliquant ici : lien d'accès

Si vous voulez mettre en place votre questionnaire et votre système d'autoévaluation en ligne, n'hésitez pas à nous contacter.

Jérôme MOREL | directeur associé | adexys | www.adexys.com

signature-jmor